ATTENTION !

L’ACS et la CMU-C, sont remplacées le 01 Novembre 2019 par la Complémentaire santé solidaire.

L’Aide à la complémentaire santé (ACS) visait à aider les personnes ayant de faibles revenus à payer la cotisation d’une mutuelle. A titre d’exemple, le plafond 2019 pour bénéficier de l’ACS s’élevait à 12 084 euros pour une personne seule en métropole (13 449 euros dans les DOM-TOM).

Le montant de l’ACS variait selon votre âge. Les mutuelles pour seniors étant les plus onéreuses, ce sont eux qui bénéficiaient de l’aide la plus élevée. Trois niveaux de mutuelle étaient accessibles : du moins couvrant au plus protecteur. La complémentaire santé devait être souscrite auprès d’un organisme proposant ce type de formule. Il en existait une dizaine dont la liste était consultable sur notre liste des assureurs distributeurs d’ACS ou sur le site Ameli.

Qu’est-ce qu’était l’aide à la complémentaire santé (ACS) ?

L’Aide à la complémentaire santé (ACS) constituait une aide financière pour souscrire une mutuelle santé. Elle était versée sous forme de chèque à déduire du montant de souscription de votre assurance santé. Elle s’adressait aux personnes ayant de faibles ressources. Principal atout ? Vous bénéficiiez du tiers payant : ce qui signifie que vous n’aviez aucun frais à avancer. Vous profitiez également d’autres avantages :

  • Des tarifs médicaux sans dépassement d’honoraires même si le médecin pratiquait des honoraires libres (praticiens en secteur 2). Le parcours de soins devait tout de même être coordonnée. C’est-à-dire que vous deviez aller voir votre médecin traitant habituel et le consulter avant toute prise de rendez-vous chez un spécialiste.
  • Vous ne payiez ni la franchise médicale ni la participation forfaitaire de 1 euro qui était normalement due par les patients ne bénéficiant pas de l’ACS.
  • Enfin, les prothésistes dentaires et les orthodontistes ne devaient pas dépasser un certain plafond de tarifs. Ainsi si vous aviez choisi le contrat le plus couvrant (le contrat ACS de type C), la quasi totalité de vos dépenses était prise en charge et le reste à payer très faible voire inexistant.

Les différents types de mutuelle ACS

Les contrats de mutuelle éligibles à l’ACS présentaient trois niveaux de couverture, du moins couvrant au plus protecteur. Ils devaient présenter au minimum les éléments suivants (socle commun) :

  1. Prise en charge du ticket modérateur à 100%, mise à part pour les cures thermales et les médicaments remboursés à hauteur de 15%.
  2. Prise en charge de manière illimitée du forfait journalier à l’hôpital et dans les services psychiatriques.
  3. Prise en charge des lunettes, prothèses dentaires, orthodontie et prothèses auditives de manière plus ou moins élevée selon le contrat choisi.

Le contrat ACS de type A

Le contrat ACS de type A était le moins couvrant. Outre la prise en charge des éléments cités ci-dessus, le contrat de type A remboursait le ticket modérateur pour l’optique et 125% du tarif de la Sécurité Sociale pour les prothèses dentaires. Ce tarif s’élevant à 75,25 euros pour la pose d’une couronne et 85,78 euros pour un Inlay-core.

Le contrat ACS de type B

Le contrat ACS de type B était moyennement couvrant. Outre la prise en charge des éléments cités ci-dessus, le contrat de type B remboursait 100 euros pour une paire de lunettes à verres simples, 200 euros pour des lunettes à verres complexes et 225% du tarif de la Sécurité Sociale pour les prothèses dentaires. Ce tarif s’élevait à 75,25 euros pour la pose d’une couronne et 127,75 euros pour un appareil dentaire complet.

Le contrat ACS de type C

Le contrat ACS de type C était le plus couvrant. Outre la prise en charge des éléments cités ci-dessus, le contrat de type C remboursait 150 euros pour une paire de lunettes à verres simples, 350 euros pour des lunettes à verres complexes. Et 350% du tarif de la Sécurité Sociale pour les prothèses dentaires. Par exemple, pour la pose d’un Inlay-core, votre complémentaire santé vous remboursait 257,27 euros (300% du tarif de la Sécurité Sociale qui s’élève à 85,78 euros). Et 450 euros pour des audioprothèses.

A noter

Plus un contrat est couvrant plus il est cher. Votre chèque ACS participait ainsi plus ou moins largement à financer votre mutuelle. Vous deviez donc veiller à choisir la formule qui vous convenait en prenant en compte le budget dont vous disposiez.

Quelles étaient les conditions pour bénéficier de l’ACS ?

Pour bénéficier de l’ACS, il fallait d’abord que vous résidiez en France. On distinguait deux cas.

Vous étiez de nationalité française

Vous deviez résider sur le territoire français de manière ininterrompue depuis plus de trois ans. On entend par territoire française, la métropole, la Corse et les DOM-TOM à l’exception de Mayotte. Vous n’étiez pas concerné par cette règle si vous étiez dans les cas suivants :

  • En raison d’une activité professionnelle vous étiez affilié au régime obligatoire de la Sécurité Sociale et ce pour une durée de plus de trois mois : CDI, CDD de plus de trois mois…
  • Vous étiez inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur ou effectuiez un stage en France dans le cadre d’accords de coopération. Ou vous étiez inscrit à un stage de formation professionnelle qui durait plus de trois mois.
  • Vous bénéficiiez de prestations familiales, telles que l’Allocation aux personnes âgées (APA), une Aide au logement (APL ou ALS), aide sociale, revenu de remplacement (type RSA) ou Allocation aux adultes handicapés (AAH).
  • Vous aviez accompli un volontariat international à l’étranger et, à ce titre, vous n’aviez pas droit à l’assurance maladie.

Vous étiez de nationalité étrangère

Si vous étiez de nationalité étrangère vous deviez être en situation régulière et résider en France de manière ininterrompue depuis plus de trois mois. Les mêmes dispenses que pour un français s’appliquaient, auxquelles s’ajoutaient :

  1. Un statut de demandeur ou un statut de réfugié.
  2. Une admission au titre du droit d’asile ou une reconnaissance en tant que réfugié.

Les sans domiciles fixes pouvaient élire résidence dans un Centre communal d’action sociale (CCAS) ou dans une association agréée. Ce qui leur permettait de bénéficier de l’ACS même s’ils étaient à la rue.

Pouvait-on percevoir l’ACS lorsque l’on était étudiant ?

Si vous étiez étudiant, vous pouviez tout à fait percevoir l’ACS. On distinguait trois cas de figure :

  • Vous étiez un étudiant de moins de 25 ans et vous habitiez chez vos parents ou étiez toujours rattaché à leur foyer fiscal. Votre demande était acceptée si vos parents remplissaient les conditions pour bénéficier de l’ACS. Si c’était le cas, vous perceviez 200 euros pour pouvoir souscrire un contrat de mutuelle.
  • Vous étiez un étudiant de moins de 25 ans mais n’étiez plus à la charge de vos parents. Dans ce cas il fallait effectuer une demande d’ACS individuelle qui se basait sur vos seules ressources. Le montant de l’aide était aussi de 200 euros.
  • Si vous étiez étudiant et aviez plus de 25 ans, les conditions habituelles s’appliquaient.

Quel était le plafond de revenus pour avoir droit à l’ACS ?

Pour toucher l’ACS, il ne fallait pas dépasser un certain plafond de revenus. Les ressources prises en compte dans le calcul étaient celles perçues au cours des douze mois civiles précédant la demande. On entend par ressources, les salaires, allocations diverses, pensions et loyers éventuels. Pour les revenus non salariés (par exemple issus de capitaux et soumis à l’impôt sur le revenu), c’est l’année N-2 qui était prise en compte.

Tableaux du plafond de ressources 2019 pour l’accession à l’ACS

Personnes dans le foyer de référence Plafond annuel en France métropolitaine Plafond annuel dans les départements d’outre-mer (hors Mayotte)
1 personne 12 084 euros 13 449 euros
2 personnes 18 126 euros 20 174 euros
3 personnes 21 751 euros 24 209 euros
4 personnes 25 376 euros 28 243 euros
Plus de 4 personnes / par personne en plus + 4 833,52 euros + 5 379,71 euros

Quel était le montant de l’ACS ?

Le montant de l’ACS variait selon l’âge du bénéficiaire. Plus on avançait en âge plus le montant du chèque était élevé. Ceci parce que les mutuelles pratiquent des tarifs plus élevés pour les seniors. Puisqu’ils ont davantage de besoins, notamment en terme de prothèses dentaires, auditives et sont l’objet d’hospitalisations plus fréquentes.

Tranches d’âges des assurés Montant par assuré
- de 16 ans 100 euros
De 16 à 49 ans 200 euros
De 50 à 59 ans 350 euros
60 ans et + 550 euros

Comment fallait-il demander l’ACS ?

Pour demander l’ACS vous pouviez effectuer votre demande en ligne sur le site de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM). Ou par courrier.

Demande en ligne

Lors de la demande en ligne, vous deviez vous munir des documents suivants :

  1. Votre avis d’imposition (ou votre avis de situation déclarative à l’impôt), ainsi que votre avis de taxe foncière et de taxe d’habitation.
  2. Si vous étiez au RSA votre attestation de ressources délivrée par la CAF ou la MSA.
  3. Si vous aviez résidé à l’étranger au cours des douze derniers mois, votre justificatif de situation fiscale et sociale délivré par le pays de résidence.
  4. Si vous n’aviez pas la nationalité française ou suisse et que vous n’étiez pas non plus ressortissant d’un pays de l’UE/EEE, vous deviez produire une preuve du caractère régulier de votre séjour, comme un titre de séjour en cours de validité ou un récépissé de votre demande de renouvellement.

Demande par courrier

Vous deviez fournir les mêmes pièces justificatives que pour une demande d’ACS en ligne. Ainsi que remplir un formulaire, le CERFA N°12504*07.

Dans quel délai était attribué l’ACS ?

En cas d’accord

L’ACS était attribuée dans un délai de deux mois maximum après réception de votre dossier. Si l’Assurance maladie ne vous informait pas dans ce délai, votre demande avait été acceptée. Chaque membre de votre foyer âgé de plus de 16 ans recevait une attestation-chèque que vous deviez remettre à la mutuelle choisie.

Vous receviez une attestation de tiers payant. C’est elle qui vous permettait de ne faire aucune avances de frais chez le médecin et pour tous vos autres soins médicaux.

En cas de refus

Si votre demande d’ACS était refusée, vous pouviez saisir la commission médicale de recours amiable (CMRA) dans un délai de deux mois suivant la notification du refus.

L’ACS était accordée pour une durée d’un an. Vous deviez la renouveler chaque année, en suivant le même processus que pour la demande initiale. Votre demande devait être effectuée deux à quatre mois avant la fin de votre contrat de mutuelle.

Comment le chèque de l’ACS pouvait-il être utilisé ?

Suite à l’acceptation de votre demande d’ACS vous aviez six mois pour utiliser votre chèque et le transmettre à votre mutuelle. La mutuelle choisie devait faire partie d’une liste de contrats homologués par l’Etat, choisis pour leur rapport qualité-prix. On distinguait deux cas.

Vous aviez déjà une mutuelle

Si votre contrat de mutuelle était homologué ACS vous pouviez le conserver. C’était assez rare, étant donné le faible nombre de contrats conformes. S’il ne l’était pas vous pouviez demander à votre assureur de vous proposer un contrat conforme. Dans le cas contraire, vous deviez résilier votre mutuelle pour opter pour un contrat compatible avec l’ACS.

Pour résilier votre ancien contrat, il fallait présenter à l’organisme gestionnaire votre attestation de souscription à votre nouvelle mutuelle. Votre ancien contrat était ainsi officiellement résilié. Si votre ancien contrat n’était pas arrivé à date d’échéance et que vous le payiez de manière annuelle, vous perceviez un montant correspondant aux derniers mois précédant la date prévue pour la fin du contrat.

Vous n’aviez pas de mutuelle

Dans ce cas, vous n’aviez plus qu’à souscrire une mutuelle homologuée ACS. Vous lui remettiez votre attestation-chèque, dont le montant était déduit de la cotisation. Si vous aviez choisi une formule couvrante, il pouvait arriver qu’il vous reste un montant à régler.

Pouvait-on utiliser son chèque ACS pour payer une mutuelle d’entreprise ?

Vous ne pouviez pas utiliser le chèque de l’ACS pour payer la cotisation de votre mutuelle d’entreprise. Vous étiez donc obligé de conserver ou de souscrire une assurance santé à titre individuelle. En revanche, pour vous la mutuelle d’entreprise n’était pas obligatoire. Vous deviez juste envoyer une demande écrite à votre employeur, accompagnée de la copie de votre attestation de droits à l’ACS pour en être dispensé.

Les anciens organismes complémentaires distributeurs de l’ACS

Mise à jour : Novembre 2019

Organisme Offre lié
Pacifica - Crédit Agricole Pacifica
Groupe APICIL ASACS
Mutuelle GRM ASACS
Mutuelle Intégrance ASACS
M comme Mutuelle ASACS
MICILS ASACS
MIEL Mutuelle ASACS
Mutuelle Médico-chirurgicale- MMC ASACS
MUROS ASACS
Mut’Est ASACS
Mutuelle Bleue ASACS
Mutuelle SMI ASACS
Radiance - Groupe Humanis ASACS
Macif-Mutualité Pôle Santé Prévoyance du Groupe MACIF
Services Mutualistes Individuels et Professionnels (SMIP) Pôle Santé Prévoyance du Groupe MACIF
Mutuelle des Arts et Métiers (SMAM Mutuelle) Pôle Santé Prévoyance du Groupe MACIF
Mutuelle Nationale des Fonctionnaires des Collectivités Territoriales (MNFCT) Pôle Santé Prévoyance du Groupe MACIF
Aviva Assureurs Complémentaires Solidaires
Axa Assureurs Complémentaires Solidaires
Generali Assureurs Complémentaires Solidaires
GFA caraïbes Assureurs Complémentaires Solidaires
Prudence Créole Assureurs Complémentaires Solidaires
Groupama Assureurs Complémentaires Solidaires
Gan Assureurs Complémentaires Solidaires
GMF - La Sauvegarde Assureurs Complémentaires Solidaires
Maaf Assureurs Complémentaires Solidaires
MMA Assureurs Complémentaires Solidaires
Mutuelle de Poitiers Assurances Assureurs Complémentaires Solidaires
Intériale Atout Cœur Santé
Intériale Filia Atout Cœur Santé
Mutuelle Générale des Affaires Sociales (MGAS) Atout Cœur Santé
SMATIS France Atout Cœur Santé
Mutuelle Générale de Prévoyance des Antilles (MGPA) Atout Cœur Santé
Mutuelles du Soleil Atout Cœur Santé
Mutuelle Prévifrance Atout Cœur Santé
KLESIA Mutuelle Klésia Mutuelle
APS Prévoyance Klésia Mutuelle
Mutuelle UFR Klésia Mutuelle
La Banque Postale Oui Santé
La Mutuelle Générale Oui Santé
Malakoff Médéric Oui Santé
Mutuelle UMC Oui Santé
Harmonie Mutuelle Accès Santé
ADREA Mutuelle Accès Santé
APREVA Mutuelle Accès Santé
EOVI-MCD Mutuelle Accès Santé
Mutuelle de France Plus Accès Santé
Mutuelle civile de la Défense (MCDef) Accès Santé
Mutuelle générale de l’économie, des finances et de l’industrie (MGEFI) Accès Santé
Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN) Accès Santé
Mutuelle générale environnement et territoire (MGET) Accès Santé
Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) Accès Santé
Mutuelle Ociane Accès Santé
Union Harmonie Mutuelle Accès Santé
Mutuelle de la région lyonnaise- MTRL MTRL
Union nationale mutualiste interprofessionnelle-UNMI Proxime Santé
GRM- La mutuelle santé Proxime Santé
Mutuelle Prévifrance Proxime Santé
Mutuelle Just Proxime Santé
Mutuelle smip Rhône-Alpes Proxime Santé
Mutuelle du Rempart Proxime Santé
Mutualp Proxime Santé
Mutuelle Le Ralliement Proxime Santé
RéuniSolidarité Proxime Santé
MOCF Proxime Santé
SMERRA Proxime Santé
Mutuelle Complémentaire d’Alsace- MCA Proxime Santé
MACD Proxime Santé
Choralis-Mutuelle Le Libre Choix Proxime Santé
Mutuelle La Choletaise Proxime Santé
MPN Proxime Santé
Mutuelle 403 Proxime Santé
Mutuelle Europe Proxime Santé
Sud-Ouest Mutualité Proxime Santé
SMENO Proxime Santé
Amellis mutuelles Proxime Santé
ASP Mutuelle Santé BTP Proxime Santé
CCMO Mutuelle Proxime Santé
SMECO Proxime Santé
Mutuelle familiale de l’Ile de France-mfif Proxime Santé
MAGE Proxime Santé
MEP Proxime Santé
Mutuelle d’Argenson & SMFEP Proxime Santé
So’Lyon Mutuelle Proxime Santé
Mutuelle MGPA Proxime Santé
Groupe SMISO Proxime Santé
Miltis Proxime Santé
Groupe UITSEM Proxime Santé
Mutuelles du soleil Proxime Santé
SMEREB Proxime Santé
Emoa Mutuelle du Var Proxime Santé
Mutlor Proxime Santé
CMP Proxime Santé
Avenir Santé Mutuelle Proxime Santé
Les Mutuelles Ligériennes Proxime Santé
MuTraLyon Mutuelle Proxime Santé

Quelle mutuelle recherchez-vous ?

Comparaison

Commentaires

Ril

Ril

Je suis d’accord sur le point que l’assurance maladie ne couvre qu’une très petite partie des frais de santé, il est indispensable pour moi de souscrire à une mutuelle santé complémentaire pour pouvoir gérer toutes ses charges.

Sana

Sana

Bonsoir @Lealou, alors non, ce n’est pas obligatoire et ce n’est pas réservé au salariés seulement, tu peux parfaitement choisir une mutuelle qui te convient. J’espère que ma réponse t’aidera

Lealou

Lealou

Je ne m’y connais pas trop en assurance et mutuelle et j’ai quelques questions à poser, d’abord, s’il est obligatoire de souscrire à une mutuelle santé complémentaire ? et aussi si c’est réservé au salarié ou non ? Je suis étudiante et j’aimerai bien souscrire à une mutuelle santé pour couvrir les frais de mes lunettes qui me reviennent cher

dalida

dalida

Je suis atteinte d’une maladie chronique et mon assurance santé ne rembourse pas à 100% les frais de mes soins de mes médicaments qui s’avèrent très chers. Pour cela, mes amis m’ont conseillé d’opter pour une complémentaire assurance santé qui va couvrir tous les frais que mon assurance ne couvre pas, j’aimerais avoir votre avis et quels sont les principaux avantages ?

Samy

Samy

souscrire à une assurance complémentaire pour qu’a la fin me retrouver avec des pourcentages minables remboursé, non merci ! mon assurance maladie me suffit largement, les mutuelles c’est une arnaque et ça ne convient qu’au riches

Cristina

Cristina

Il y’a maintenant 5 ans que je me suis souscrite à une mutuelle ACS et tout ce que je peux dire c’est chapeau à toutes personnes qui travaillent chez eux car leurs services sont au top avec un délai de remboursement très correcte.

Maxime

Maxime

@sonia, de nombreuses personnes sont dans votre cas car la sécurité sociale est loin de rembourser ce qu’il nous faut mais les aide à la complémentaire santé sont juste excellente et elles facilitent la tâches car les prix ou la différence non prises en charge par votre sécurité sociale sera prise en charge par votre mutuelle ce qui sera donc pour vous moins chers à payer.

Sissi

Sissi

bonsoir Mme @lily, je suis dans le même cas que vous sachant que notre sécurité sociale ne couvre pas nos différents soins et parfois avec un remboursement assez bas j’ai dû également voir ailleurs et j’ai choisi une aide à la complémentaire santé sachez que ça m’a tout simplement facilité la tâche.

Lily

Lily

coucou, je suis une personne assez âgé et qui souffre de nombreuses maladies ce qui fait que je nécessite de nombreuses consultations et je suis sous traitement qui est plutôt assez cher, je suis donc dans l’obligation de prendre une mutuelle pour couvrir ses différents frais, je voudrais alors me renseigner sur l’aide à la complémentaire.

Jean pierre

Jean pierre

Bonsoir, je viens parler de la mutuelle senior, car signer chez cette dernière a été la meilleure décision que j’ai déjà prise ! C’est peut être insignifiant et bizarre, mais vous vivez mieux votre vieillesse ! Je suis parfaitement bien remboursé et je bénéficie d’une couverture adaptée à mes besoins. Je vous conseille donc de chercher une mutuelle senior, car les problèmes de santé apparaissent souvent avec l’âge.

Charlotte

Charlotte

Pour moi la complémentaire santé est primordiale. Une simple assurance ne couvre pas tous mes frais et soins, c’est donc tout naturellement que j’ai souscris à une CS.Je recommande fortement !!

Brigitte

Brigitte

J’ai récemment souscris à une complémentaire santé en fonction de mes antécédents familiaux et j’en suis très ravie ! J’ai une forte myopie, mes verres sont donc très coûteux. Grâce à ma complémentaire santé, je me faire remboursé la totalité de mes frais oculaires

Anna

Anna

Je me demandais s’il existe une mutuelle spéciale pour le suivi de grossesse et l’accouchement car cela me perturbe un peu vu que nous avons décidé d’avoir un enfant mon mari et moi mais notre salaire ne pourrait couvrir l’intégralité de ses frais sachant que la sécurité sociale ne rembourse qu’un taux bien précis.

Anais

Anais

Je me demande si la ACS rembourse les frais de traitement de la maladie de la dégénérescence maculaire liée a l’âge qui sont sous formes d’injection très couteux qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale ? Si l’un de vous a déjà vu une mutuelle comprenant ses charges ça me serait d’une très grande aide.

Sebastien

Sebastien

L’assurance complémentaire santé m’est d’une très grande aide dans mes frais médicaux car pour les gens comme moi qui souffre de myopie se retrouvent a se payer des verres très couteux chaque six mois pour pouvoir corriger notre vue sachant que l’assurance médicale de base ne rembourse pas les frais de ce genre de verres.

Clemntine 24

Clemntine 24

L’assurance complémentaire santé m’est d’une très grande aide dans mes frais médicaux car pour les gens comme moi qui souffre de myopie se retrouvent a se payer des verres très couteux chaque six mois pour pouvoir corriger notre vue sachant que l’assurance médicale de base ne rembourse pas les frais de ce genre de verres.

Elyan

Elyan

Je trouve qu’il est nécessaire pour chacun de nous de bénéficier d’une assurance complémentaire santé car les frais que remboursent l’assurance médicale de base n’est que d’un taux très faible et on trouve parfois frais que cette dernière ne rembourse carrément pas donc il serait nécessaire de bénéficier d’une ACS.

Rica ria

Rica ria

Je viens de découvrir que je suis enceinte et je recherche donc un mutuelle pour m’assurer , j’hésite entre la mutuelle maternité ou l’ACS , Pouvez m’aider a choisir

Rosette

Rosette

Les médicaments non remboursables seront donc remboursé n’est ce pas ? C’est a 100% ? si ce n’est pas le cas peut on avoir un taux approximative ?

Patrique

Patrique

L’assurance classique prend en charges les frais des consultations chez des spécialiste a condition qu’on soit envoyée par notre médecin traitant et ce n’est pas ce que je fait toujours , ça m’arrive souvent , par manque de temps ,de consulter des spécialiste directement , est - ce que j’aurais des remboursements avec lACS ?

Michelle

Michelle

Bonsoir, etant retraitée, je me demandais qu’elle assurance pourrait m’aller le plus et couvrir mes besoins, je n’ai pas de maladies, mais j’ai souvent besoin de suivi. J’ai vraiment besoin d’informations sur ce sujet . Merci a vous

Sam

Sam

Bonjour a tous, je suis atteint d’une maladie plus au moins grave qui necessite des soins reguliers, je ne pourrais jamais me les payer car je ne peux pas travailler, je cherche en urgence une assurance apte a me prendre en charge, j’ai entendue parler de la ACS . Que me recommandez vous ?

Emilie

Emilie

je suis mére de 4 enfants agés entre 4 et 15 ans. Effectivement, il m’es impossible de payer tous leurs frais medicaux seule, j’ai un salaire trés bas et un loyer a payer ... Existe-il une assurance qui nous couvre moi et mes enfants ? Jai entendue parler d’une aide a la complementaire santé, j’aurais besoin de plus de renseignements .

Bernard

Bernard

Pouvez vous nous éclairer sur les procédures a suivre pour souscrire a ce type d’assurance ? j’espère avoir une réponse de votre part parce que je suis vraiment intéressé

Sarine

Sarine

Comme adhérente a cette assurance je souhaite donner mon avis , c’est vrai que ça prend en charge les frais supplémentaires que l’assurance santé ne rembourse pas , mais ça prend beaucoup de temps , on peut attendre jusqu’à un an pour avoir les remboursements nécessaires

Arthur Berni

Arthur Berni

Je suis souscripteur a ce type d’assurance depuis deux ans , et je peut dire que avec mes deux filles myopes et qui changent de lunettes chaque année et ma femme qui a récemment refait ses dents , je n’ai pas payé grand chose !

Jean paul

Jean paul

Avant j’avais une simple assurance maladie ce qui ne me permettait pas de me faire rembourser tous mes frais médicaux reliés à mes problèmes de vue et dentaire. Maintenant que j’ai pris une assurance complémentaire santé, je ne me soucie plus du tarifs de mes verres !

Sali62

Sali62

J’ai besoin d’une bonne assurance complémentaire santé, pour moi et pour mon petit enfant, puis-je avoir que couvre en réalité cette assurance (soins dentaires, analyses médicales ....) ? Et elle est à quel prix par trimestre ?

Ajouter un message