Qu’est-ce que la Sécurité Sociale ?

La Sécurité sociale est l’ensemble du système qui garantit aux citoyens français des prestations sociales pour les aider à faire face à la maladie, aux accidents, à la vieillesse et aux dépenses familiales.

Contrairement aux mutuelles, elle fonctionne grâce à un système de cotisations obligatoires des employeurs et des salariés. Ou des indépendants en cas d’exercice d’une profession sous le statut auto-entrepreneur, par exemple. Elle permet notamment de bénéficier de remboursements sur vos soins et de toucher des indemnités journalières si vous êtes en arrêt de travail et vous retrouvez dans l’incapacité de travailler, même momentanément.

Les différents régimes de sécurité sociale

Il existe différents régimes de Sécurité Sociale en fonction de votre statut ou de votre profession :

  • Le régime général qui concerne les salariés, mis à part les salariés agricoles.
  • Le régime agricole par le biais de la Mutualité sociale agricole pour les agriculteurs et les salariés du monde agricole.
  • Le régime spécial des fonctionnaires pour les fonctionnaires de la fonction publique d’Etat territoriale ou hospitalière.
  • La Sécurité Sociale des indépendants (ex RSI) pour les travailleurs indépendants : artisan, commerçant, professions libérales ou industrielles.
  • Le régime spécial des militaires qui s’adresse aux militaires de carrière.
  • Le régime Alsace-Moselle qui concerne les salariés travaillant en Alsace (Haut-Rhin ou Bas-Rhin) ou en Moselle. Ou dont l’établissement auquel ils sont rattachés y est implanté. Le niveau de remboursement de ce régime particulier est plus performant que celui du régime général qui s’applique aux salariés travaillant hors de ces départements.

Quelles sont les cotisations et les garanties de la Sécurité Sociale

Les cotisations à verser à la Sécurité Sociale

En échange de la prise en charge de vos frais de santé, vos congés maternité et autres arrêts de travail par la Sécurité Sociale, vous devez cotiser à cet organisme. Si vous êtes salarié, votre employeur paie ce que l’on appelle la part patronale qui s’élève à 7 ou 13% de votre salaire brut. Cette somme est retenue à la source tous les mois et apparaît en clair sur votre fiche de paie. Il n’y a pas de part salariale pour la Sécurité Sociale.

Pour les travailleurs indépendants, la cotisation s’effectue sur les bénéfices au moment où vous payez vos charges, de manière trimestrielle ou annuelle selon ce que vous avez choisi. Le taux de la cotisation dépend de vos revenus mais aussi de votre statut (commerçant, profession libérale…). Par exemple :

  • Si vous êtes artisan ou commerçant et que vous gagnez entre 16 210 et 44 576 euros par an, le taux oscille entre 3,16 et 6,35% de vos revenus.
  • En profession libérale, il s’agit de 6,50% si vous percevez annuellement plus de 44 576 euros.

Les garanties offertes par la Sécurité Sociale

La Sécurité Sociale vous permet d’obtenir des indemnités, par exemple dans les cas suivants :

  • Maladie et arrêts de travail.
  • Grossesse et congé maternité
  • Accident professionnel et invalidité
  • Remboursement des frais de santé courants ou pour soigner des maladies chroniques ou graves (prise en charge à 100% des soins liés à des pathologies comme le cancer).
  • Les limites de la prise en charge par la Sécurité Sociale

    Toutefois, la Sécurité Sociale ou l’assurance maladie ne prend pas en charge chaque maladie à 100 %. Les premières indemnisations d’un arrêt maladie, par exemple, n’interviennent qu’au bout de trois jours pour un salarié du privé. C’est ce que l’on appelle le délai de carence. Toutefois, certains employeurs permettent à leurs salariés d’être indemnisés dès leur 1er jour d’arrêt de travail en se substituant à la Sécurité Sociale les premiers jours.

    De la même façon, la Sécurité Sociale ne couvre pas toutes vos dépenses de santé dans leur intégralité. Mise à part pour des pathologies graves et chroniques ou les femmes enceintes entre le 6e mois de la grossesse et le 12e jour après l’accouchement. La différence entre ce qui est dû par le patient et ce qui est versé par la Sécurité Sociale est ce que l’on appelle le « ticket modérateur ».

    Ce ticket modérateur s’applique à toutes sortes de frais de santé, comme par exemple l’achat de médicaments, les frais d’analyses médicales ou encore les consultations chez le généraliste ou chez le spécialiste… Par conséquent, même si aujourd’hui il est de plus en plus courant, grâce au système du tiers payant et à la carte Vitale, de ne pas avancer la part des frais qui est couverte par la Sécurité Sociale, il existe un reste à charge qui peut rapidement s’avérer élevé.

    Comment me faire rembourser par la Sécurité Sociale ?

    Les dépenses de santé

    Pour vous faire rembourser vos dépenses de santé de façon efficace, vous devez avant tout transmettre vos informations à la sécurité sociale via votre carte Vitale ou - dans certains cas devenus de plus en plus rares - par une fiche de soin papier à remplir accompagnée de l’ordonnance du médecin.

    La Sécurité Sociale puis votre mutuelle - si vous en avez une - vont ainsi pouvoir vous rembourser vos dépenses de santé : médicaments, visites chez le médecin, hospitalisation, analyses médicales… Le remboursement se fait soit de façon électronique (virement bancaire), soit par voie postale. De plus en plus, si la Sécurité Sociale et votre mutuelle prennent intégralement en charge le montant de vos soins, vous n’avez aucune somme à avancer. C’est ce que l’on appelle le tiers payant. Pour en bénéficier vous devrez présenter votre Carte Vitale et votre carte de mutuelle.

    Les indemnités journalières

    Pour ce qui concerne les indemnités journalières en cas d’arrêt maladie, l’assurance maladie verse des indemnités pour compenser votre salaire. Elles correspondent généralement à 50 % de votre salaire brut. Ce montant est calculé en se basant sur la moyenne de salaires bruts des trois derniers mois précédant l’arrêt de travail. Elles sont versées après un délai de carence de 3 jours.

    Les aides exceptionnelles de la Sécurité Sociale

    La prise en charge des affections de longue durée (ALD)

    Il faut préciser qu’il existe certains cas de prise en charge à 100 %, si vous pouvez par exemple bénéficier de la CMU (Couverture Maladie Universelle) ou si vous êtes une femme enceinte à partir du sixième mois de grossesse et ce jusqu’au 12e mois après l’accouchement. Ou que vous souffrez d’une maladie grave ou chronique. La Sécurité Sociale appelle ce type de pathologie les affections de longue durée. Il s’agit par exemple de :

    • Un AVC invalidant
    • Une insuffisance cardiaque grave.
    • Le SIDA.
    • Les diabètes de type 1 et 2.
    • La sclérose en plaques.
    • Toutes les formes de cancer.

    La prise en charge des personnes aux faibles revenus

    La Sécurité Sociale a mis en place une couverture gratuite pour les personnes à faibles revenus. Elle se traduit par divers dispositifs comme :

    • La PUMA a été établie pour que les personnes n’ayant pas le droit de bénéficier d’une Sécurité Sociale et les personnes à faibles revenus ne soient pas exclues de la protection sociale. Elle offre le même niveau de remboursement que le régime général de la Sécurité Sociale
    • La CMU-C permet de bénéficier d’une mutuelle gratuite et de certains avantages comme la gratuité des transports en commun dans certaines villes. Les conditions pour l’obtenir sont les mêmes que pour la CMU : niveau de revenus équivalent et résidence habituelle sur le territoire français.
    • L’ACS est valable pour les personnes ayant un revenu un peu plus élevé que les bénéficiaires de la CMU. Il s’agit d’un chèque qui sert à payer la cotisation d’une mutuelle. Son montant dépend de l’âge du bénéficiaire
    • Pourquoi choisir une mutuelle pour compléter la prise en charge de la Sécurité Sociale ?

      Une mutuelle - dite aussi complémentaire santé - prend en charge les frais non remboursés par la Sécurité Sociale quel que soit votre régime. Il existe plusieurs niveaux de garantie principaux :

      • Le niveau de base qui rembourse juste le ticket modérateur chez le médecin et les séjours hospitaliers. Il existe même des formules dites hospitalisation seule qui ne remboursent que ce type d’actes.
      • Le niveau médian qui rembourse les dépassements d’honoraires chez tous les praticiens, ainsi qu’une bonne partie des frais dentaires, optiques ou en prothèses auditives. Ce type de couverture offre parfois aussi la prise en charge des médecines douces ou des cures thermales.
      • Le niveau haut de gamme souvent choisi par les seniors ou les travailleurs non salariés (TNS) qui disposent d’une moins bon régime de base. Il comprend des remboursements élevés dans tous les domaines ainsi que des options couvrantes, comme une aide à domicile en cas d’accident ou une prévoyance.

      La plupart des organismes proposent de nombreuses formules, modulables selon vos besoins. N’hésitez pas à comparer les mutuelles. En quelques minutes vous obtiendrez votre tarif et pourrez souscrire immédiatement en ligne.

Commentaires

Aria

Aria

J’en ai marre de payer de grandes sommes chaque mois pour la sécurité sociale sans avoir le choix, alors qu’en vrai les frais de mes soins médicaux ne sont couverts qu’à 80% et je n’ai pas droit à plusieurs garanties, je suis obligé de rajouter une mutuelle pour couvrir les frais de mon traitement.

Mariane

Mariane

La sécurité sociale fait vraiment l’affaire pour moi. Le taux de remboursement est correct et la qualité du service aussi. Durant ma grossesse, toutes les consultations et les frais de l’accouchement ont été pris en charge.

Doriane

Doriane

Je souhaite placer un appareil dentaire à mon fils de 10 ans, mais quand je me suis renseigné sur les prix je les ai trouvé très chers et je ne peux me permettre avec mon faible revenu. Donc, j’ai pensé à la sécurité sociale, pensez vous qu’elle prend en charge ce genre de soins ?

Amia

Amia

je viens d’accoucher il y a quelques jours d’une petite fille, je me faisait beaucoup de soucis par rapport aux frais de la clinique et de la césarienne ainsi que mon petit séjour à l’hôpital. Heureusement que j suis inscrite à la sécurité sociale dans mon travail et qui a pris en charge tous les frais.

Fina

Fina

La sécurité sociale fonctionne à l’aide des cotisations obligatoires des employés, contrairement à la mutuelle qui est un choix que vous faites. Mais la sécurité sociale est très intéressante et vous rembourse les frais de vos différents soins dans un court délai.

Stella

Stella

Personnellement je trouve que la sécurité sociale est une vraie arnaque, on nous oblige à payer chaque mois des sommes énormes mais quand on a besoin d’un remboursement ça met énormément de temps et on est très mal accueillis, elle n’apporte rien de plus aux services d’une mutuelle que je trouve déjà assez suffisants.

Julien

Julien

Pour ma part, je suis très satisfait de tout ce que cette assurance offre, surtout l’assurance maladie ! mais je voulais savoir si dans certaines cas on peut avoir une réduction de cotisation sans pour autant être pénaliser ? Merci.

george

george

Je voudrais savoir si une personne n’ayant pas de revenu fixe pouvait bénéficier d’une sécurité sociale car en ce moment même je passe par une période difficile je bricole pour pouvoir assurer mes frais du quotidien mais c’est loin d’être suffisant pour couvrir mes frais médicaux vu que je subis souvent des analyses et consultations médicales car je suis diabétique.

Naelle

Naelle

Je voudrais me renseigner auprès d’un connaisseur si les frais des cures de chimiothérapies et de radiothérapies sont remboursés par la sécurité sociale ? Car ses séances sont assez chères surtout pour une personne qui est déjà dans le besoin mais qui est aussi obligé de se faire ses séances.

marie80

marie80

J’ai aimé le fait que la sécurité sociale possède une rubrique d’aide pour les personnes ayant un faible revenus pour que ces derniers ne soit pas mis a l’écart de la protection sociale car a mon avis ce sont eux les personnes qui ont en le plus besoin.

Paul

Paul

Je ne vois pas l’utilité de payer la sécurité sociale pour enfin de compte devoir rajouter les frais d’assurance mutuelle pour compenser la différence vu que le remboursement de la sécurité sociale l’intégralité des frais.

Jonhattan67

Jonhattan67

Le taux de remboursement que recouvre la sécurité sociale est vraiment faible, le seul point positif est le remboursement dans le cas d’un suivi de grossesse et d’accouchement mais pour ce qui est des autres charges je trouve le taux très bas.

Charles

Charles

Nous venons d’apprendre, ma femme et moi, l’arrivée de notre premier bébé, nous sommes comblés. Mais ma femme est perplexe quant a son travaille, elle qui est tres active et a chevale, elle se demandais si elle serait couverte par la securité sociale, c’est a dire, être payée en etant en conget de maternité .

Thérése

Thérése

Mon fils vient d’être diagnostiqué avec un autisme d’asperger, chose que nous soupçonnions depuis un bon moment mon mari et moi….La question qui se pose maintenant : est-ce sa prise en charge est couverte par la sécurité sociale ? ou y a t-il des dispositions exceptionnelles que nous devrions prendre ?

Adrien

Adrien

Pour ma part, je suis déjà très satisfait de tout ça mais je voulais vous poser une question sur les accidents professionnels. quel genre de ces accidents est pris en charge et est-ce qu’ils sont couvert ? aussi pour combien de temps ? et dans quel domaine ?

Jessica

Jessica

Pour moi la sécurité sociale fait vraiment son travail, les remboursements, le service, tout est au top ! le truc c’est que mon père à une maladie chronique et je voulais savoir si ces cas-là sont pris en compte et à quel taux ils sont couvert, Merci.

Liam

Liam

Bonjour, je suis très intéressée par ce que vous proposez mais j’aimerai vous posez une question, j’ai une grande famille ( beaucoup d’enfants) et je veux savoir si ça m’apportera plus d’avantages sur ce sujet. Si c’est oui, lesquels ? Merci.

Hillary

Hillary

Personnellement j’en suis très déçue !! Mon mari a déclaré à l’assurance maladie de mon quartier que j’étais enceinte et il a déposé à la fille de l’accueil l’attestation de médecin avec le tampon en dessus bien évidement ; jusqu’ici tout va bien.. des mois plus tard quand je passe pour un autre sujet on nous dis que je ne suis pas déclarée enceinte !! heureusement mon mari est parti n’étais pas seul le jour où il a déposé la déclaration. On s’est donc déplacer pour voir une responsable et la …. elle nous dit qu’il faut refaire une autre déclaration ! On a demandé pourquoi la première n’était pas traité ? et là elle nous répond que la fille qui a pris le papier n’était plus là et mon dossier est peut-être perdu…la blague !

Axel

Axel

C’est très bien expliqué, merci ! Personnellement, je trouve que c’est très bien d’avoir pensé à toutes les situations. Ma seule question est est-ce qu’on peut décider de ne pas souscrire à cette sécurité, c’est-à-dire, est-elle obligatoire ? Merci beaucoup.

Chris

Chris

En tant que commerçant, soit pratiquant de profession libérale, je souscris à une mutuelle adapté à mon activité dite mutuelle des travailleurs non salarié et j’en suis pleinement satisfait !

Marie

Marie

Personnellement , je suis très convaincu de tout ce que cette assurance a à nous offrir ! je voulais juste vous poser une question qui concerne le coté vieillesse. Est-ce que cette assurance couvre les obsèques aussi ? Merci

Ajouter un message