Que couvre la carte européenne d’assurance maladie ?

La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) favorise la prise en charge de vos soins en Europe. Elle donne accès aux mêmes droits que les patients du pays concerné. Vous ne serez donc pas forcément aussi bien remboursé qu’en France.

La carte européenne d’assurance maladie couvre vos soins à l’étranger. Mais seulement pour les courts séjours :

  • Week-end,
  • vacances,
  • séjour culturel ou linguistique,
  • voyage scolaire,
  • études ou stage,
  • déplacement professionnel ou recherche d’un emploi à l’étranger.

BON A SAVOIR

La CEAM n’est donc pas valable si vous partez travailler à l’étranger pour une période longue. Avec le statut d’expatrié ou de travailleur détaché.

Dans quels pays la carte européenne d’assurance maladie est-elle valable ?

La carte européenne d’assurance maladie est valable quasiment dans tous les pays d’Europe. C’est-à-dire les pays de l’Espace économique européen (EEE) et la Suisse :

  • Allemagne, Autriche, Belgique.
  • Bulgarie, Chypre, Croatie.
  • Danemark, Espagne, Estonie.
  • Finlande, Grèce, Hongrie
  • Irlande, Italie, Lettonie.
  • Lituanie, Luxembourg, Malte.
  • Pays-Bas, Pologne, Portugal.
  • République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni,
  • Slovaquie, Slovénie, Suède.
  • Islande, Liechtenstein, Norvège.

Comment obtenir sa carte européenne d’assurance maladie ?

Le maître-mot pour obtenir sa carte européenne d’assurance maladie ? Anticiper. Demandez-la au moins 15 jours avant votre départ à votre Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). La carte est nominative et vos enfants doivent en avoir une. Même s’ils ont moins de 16 ans. Elle est gratuite et aucun document n’est nécessaire.

En pratique, il y a trois manière d’obtenir votre CEAM :

  1. Sur votre compte ameli.fr.
  2. Par téléphone au 36 46 (0,06 euros la minute plus le prix d’un appel).
  3. Au point d’accueil de la CPAM dont vous dépendez.

Si la demande de CEAM a lieu moins de 15 jours avant le départ

Si vous demandez votre CEAM moins de 15 jours avant votre départ, vous repartirez avec un certificat provisoire de remplacement. Il donne les mêmes droits que la carte, mais n’est valable que trois mois.

Quelle est la validité d’une carte européenne d’assurance maladie ?

La CEAM a une durée de validité de deux ans. A l’issue vous devrez la renouveler de la même façon que pour la première demande.

Comment se faire rembourser ses soins à l’étranger ?

Des soins médicaux

Pour la prise en charge de vos soins médicaux en Suisse ou dans l’un des pays de l’EEE, vous devez juste présenter votre CEAM. Ensuite deux cas de figure peuvent se présenter :

  1. Vous n’avez pas besoin de faire l’avance des frais.
  2. Vous devez avancer la somme et c’est l’organisme de Sécurité Sociale du pays visité qui vous rembourse.

Un arrêt de travail

A la suite de la délivrance de l’arrêt de travail par le médecin local, envoyez le document dans les 48 heures à votre CPAM en France. Ainsi qu’à votre employeur. Ceci pour percevoir vos indemnités journalières si vous y avez droit.

Il peut arriver que les médecins - dans certains pays - ne délivrent pas d’arrêt de travail. Dans ce cas, adressez-vous à l’organisme de Sécurité Sociale local. Il vous délivre un certificat d’incapacité de travail. Que vous transmettez à votre CPAM et à votre employeur.

Le cas de l’avance des frais médicaux sans remboursement sur place

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’avance de frais médicaux sans remboursement sur place :

  • Votre CEAM a été perdue, volée ou vous l’avez oubliée.
  • Vous avez fait l’avance des frais mais n’avez pas demandé de remboursement à l’organisme de Sécurité Sociale local.
  • Vous avez consulté un praticien de médecine privé.

Pour vous faire remboursé, une fois rentré en France, vous devrez fournir plusieurs documents à votre CPAM :

  • Le formulaire S3125 dit soins reçus à l’étranger.
  • Les factures originales des soins.
  • Les prescriptions médicales pour la pharmacie, les examens de laboratoire, les actes de kinésithérapie et les actes infirmiers.
Vous pouvez choisir d’être remboursé selon la législation française ou celle en vigueur dans le pays concerné.

Si vous êtes ressortissant d’un pays hors Suisse et EEE

Vous vivez en France mais ne possédez pas la nationalité française. Ni d’aucun pays de l’EEE ou de la Suisse ? Votre CEAM ne sera pas valable au Danemark, en Islande, en Norvège, au Liechtenstein et en Suisse.

Dans ces pays, vous devrez renseigner le formulaire S3125 et suivre la procédure indiquée dans le paragraphe précédent.

Quelle prise en charge des soins à l’étranger sans la carte européenne d’assurance maladie ?

Si vous n’avez effectué aucune demande de CEAM, vous devez faire l’avance des frais quel que soit le pays d’Europe. Les frais vous seront remboursés mais selon la législation française. Toujours en utilisant le formulaire S3125 des soins reçus à l’étranger.

Les soins dans certains pays étant bien plus onéreux qu’en France, un montant conséquent peut rester à votre charge. D’où l’utilité de demander votre CEAM. Il peut également être intéressant de vous intéresser aux points suivants :

  • Vérifier la couverture de votre mutuelle à l’étranger.
  • Regarder les conditions générales de votre assurance de carte bancaire. Certaines prennent en charge les frais médicaux à l’étranger et le rapatriement sanitaire
  • Vous renseigner sur les couvertures santé dédiées aux voyages à l’étranger.

Quelle mutuelle recherchez-vous ?

Comparaison

Commentaires

Ajouter un message